Les médicaments en Psy

Ils ont mauvaise réputation :  " ils assomment, rendent zombie, rendent accro (on ne peut plus s'en passer), ou alors ils sont inefficaces et leurs formes se multiplient dans une surenchère des laboratoires pharmaceutiques pour remplir les poches des actionnaires au détriment de la Sécurité sociale ".

Il est vrai qu'en France, il y a une surconsommation d'anxiolytiques pris au long cours, parfois sur plusieurs années, parfois à la seule demande du patient, comme une sécurité ou un confort.

Par contre, l'expérience montre que lors d'une crise grave et aiguë ( bouffée délirante, crise de paranoïa, épisode maniaque ou mélancolique, état de stress post-traumatique, delirium tremens, crise hétéro-agressive ou clastique...) il est urgent d'apaiser le patient, de le sédater, parfois de l'isoler, de l'empêcher de se mettre en danger ou de mettre les autres en danger.
Dans tous ces cas les médicaments, parfois à forte dose, parfois en injection, sont une nécessité vitale :
si le patient n'est pas traité ou à doses inefficaces, les dégâts en particulier neuronaux sont très graves.
De même il est très important de traiter les pathologies débutantes en particulier chez le sujet pré-psychotique ou lors d'un début de schizophrénie chez un adolescent ou un jeune adulte.

Les médicaments actuels sont plus "pointus", ont moins d'effets secondaires, et nous sommes loin désormais de la camisole chimique.


Leurs cibles sont les récepteurs neuronaux à certains neuromédiateurs :
   la dopamine
   la sérotonine
   la noradrénaline
   le GABA (acide gamma amino butyrique)
   la mélatonine

   les opioïdes.

Ils augmentent ou diminuent l'activité de ces neuromédiateurs dans certaines zones du cerveau : ils sont agonistes ou antagonistes, et parfois les deux.
 

Les pathologies psychiatriques sont en effet liées à un excès ou à un défaut de l'un ou de plusieurs de ces neuromédiateurs.

Somnifères ou hypnotiques

STILNOX ou Zolpidem
IMOVANE ou Zopiclone
NOCTAMIDE ou Lormétazépam
NORMISON ou Témazépam
NUCTALON ou Estazolam
HAVLANE ou Loprazolam
 

THERALENE ou Alimémazine 
SERIANE Nuit

Anxiolytiques

VALIUM ou Diazépam

SERESTA ou Oxazépam
TEMESTA ou Lorazépam
LEXOMIL ou Bromazépam
URBANYL ou Clobazam
LYSANXIA ou Prazépam
XANAX ou Alprazolam
TRANXENE ou Clorazépate



ATARAX ou Hydroxyzine
STRESAM ou Etifoxine
EUPHYTOSE
SERIANE   Jour

Antidépresseurs

VALDOXAN ou Agomélatine
CYMBALTA ou Duloxétine
NORSET ou Mirtazapine
EFFEXOR ou Venlafaxine
IXEL ou Milnacipran
ZOLOFT ou Sertraline
SEROPLEX ou Escitalopram
SEROPRAM ou Citalopram
DEROXAT ou Paroxétine
PROZAC ou Fluoxétine
STABLON ou Tianeptine
ATHYMIL ou Miansérine 

LAROXYL ou Amitriptyline
SURMONTIL ou Trimipramine
PROTHIADEN ou Dolusépine
TOFRANIL ou Imipramine 
ANAFRANIL ou Clomipramine
 

Thymorégulateurs

TERALITHE
TEGRETOL ou Carbamazépine
DEPAMIDE ou Valpromide
DEPAKOTE ou Divalproate de Sodium
EPITOMAX  ou  Topiramate
LAMICTAL ou Lamotrigine
RISPERDAL ou Rispéridone
ZYPREXA ou Olanzapine
ABILIFY ou Aripiprazole
XEROQUEL ou Quétiapine
SYCREST ou Asénapine
 

Antipsychotiques

RISPERDAL ou Rispéridone
ZYPREXA ou Olanzapine
ABILIFY ou Aripiprazole
XEROQUEL ou Quétiapine
SYCREST ou Asénapine

XEPLION ou Palipéridone

Neuroleptiques

HALDOL ou Halopéridol
MODECATE ou Fluphénazine
LARGACTIL ou Chlorpromazine
NOZINAN ou Lévomépromazine
DIPIPERON ou Pipampérone
NEULEPTIL ou Propériciazine
PIPORTIL ou Pipotiazine
DOGMATIL ou Sulpiride
TIAPRIDAL ou Tiapride
 

SOLIAN ou Amisulpride
LEPONEX ou Clozapine
TERCIAN ou Cyamémazine
LOXAPAC ou Loxapine
CLOPIXOL ou Zuclopentixol
FLUANXOL ou Flupentixol

Anti craving (alcoolisme)

ESPERAL ou Disulfirame
AOTAL  ou  Acamprosate
REVIA  ou  Naltrexone
EPITOMAX  ou  Topiramate
ZOPHREN  ou  Ondansetron
LIORESAL
   ou Baclofène
SELINCRO ou Nalméfène
ABILIFY ou Aripiprazole
XYREM ou GHB (acide gamma hydroxybutyrique) ou oxybate de sodium

Correcteurs

ARTANE
LEPTICUR
PARKINANE
AKINETON

Substitution

METHADONE
SUBUTEX
   ou  Buprénorphine
SUBOXONE ou Buprénorphine + Naloxone